Bien préparer l’attente devant Sushi Dai à Tokyo

Avec Disney Sea la veille, j’ai bien compris qu’au Japon on laisse rare place à l’improvisation, surtout quand il s’agit de manger.

Comme j’ai pu l’indiquer dans l’article concernant le restaurant lui-même, pour en profiter il faut parfois attendre longtemps, très longtemps.

 

Bien que le restaurant soit maintenant connu internationalement (guide Michelin) l’essentiel de la clientèle reste japonaise. Pour moi c’est une preuve d’authenticité appréciable, surtout après avoir été déçu par tant d’autres activités trop touristiques dans le reste de l’Asie.

Voici mon expérience et les conseils que je peux en tirer.

Comment s’y rendre ?

Sushi Dai se trouve non loin du Tsukiji fish market (marché au poisson), connu principalement pour la vente de thon aux enchères.

Voir la carte : ici.

Je ne peux que vous conseiller de prendre un appartement non loin pour une nuit (ou plus) pour l’effort. Ce coin est aussi bien desservi par le métro, vous pouvez rester sur place quelques jours pour un cout un peu inférieur au centre de Tokyo.

 

Y aller tôt

le restaurant ouvre à 5h00 du matin, juste après la fin des enchères mais les clients commencent à faire la queue beaucoup plus tôt. Ça parait fou mais ça en dit long sur l’excellence du lieu.

L’attraction habituel est d’aller  au marché vers 3h00 du matin pour espérer assister à la vente aux enchères puis se sustenter au restaurant.  Seuls 200 visiteurs sont admis à la vente, les plus déterminés font la queue plusieurs heures pour y assister et les avis sont finalement assez mitigés. Nous avons donc décidé de sauter cette étape et sommes allés directement devant le restaurant.

Il est 3h30, 17 personnes nous précèdent déjà …

 

Pourquoi se donner tant de mal ?

il faut savoir que le restaurant est minuscule, il n’accueille qu’une douzaine de personne à la fois et ne propose qu’une dizaine de services par jours. Autant dire que les places valent chères, voila pourquoi il est conseillé d’y aller tôt.

 

Comment s’organise l’attente ?

Si vous avez un doute quant à l’adresse c’est simple, suivez la file… En plein milieu de l’effervescence du marché au poisson on peut observer un balai incessant de camions, chariots élévateurs ET une file d’attente statique se dessiner en plein milieu, et bien c’est là.

Une douzaine de personne attend sur des tabourets devant le restaurant, ils se voient offrir régulièrement des thés chauds qui ne sont pas de trop.

Les autres restent debout dans une file dédiée à une dizaine de mètres du restaurant pour ne pas bloquer la rue.

Certains tentent de jouer la carte de l’incompréhension en allant directement devant le restaurant passant devant le reste de la file mais ça ne prend pas surtout au Japon ! ici tout le monde est à cheval sur ses principes vous n’avez qu’à voir l’attente dans le métro. Ce n’est qu’une affaire de secondes avant que les tricheurs se voient gentiment renvoyer à l’arrière de la file.

Il faut savoir qu’avec 18 personnes devant, nous avons attendu 2 heures et demie dehors. De la folie ? Sachez qu’en Asie c’est finalement monnaie courante de patienter aussi longtemps devant un restaurant, c’est d’ailleurs pour moi une des différences culturelle les plus surprenante avec la France.

En cas de doute quant à attendre aussi tôt, voici à quoi ressemblait la file d’attente à notre sortie du restaurant vers 7h00.

Sushi Dai file d'attente
File d’attente devant Sushi Dai

 

Quoi emporter ?

Au début tout allait bien, nous nous sommes relayés à 2 pour faire une pause café à mi parcours. C’est alors que je me rendis compte que le camion garé derrière moi depuis déjà plus d’une heure me protégeait du froid, le reste de l’attente à particulièrement été pénible.

Pour ces raisons je recommande chaleureusement (chaudement même) de prendre avec vous :

  • Des vêtements chaud, ça parait évident mais rester debout immobile par -3°C est plus difficile que randonner à température inférieure.
  • Une boisson chaude. Pour ceux comme moi qui n’ont pas de thermos il y a un petit café à coté du restaurant mais il faut savoir qu’un simple café va vous couter 450¥ (3€).
  • De quoi faire passer le temps.
  • bonus : de quoi s’assoir. Nous sommes dans un marché au poisson, même les adeptes du sitting ne s’aventureraient pas sur ce sol et je ne parle même pas de la température !

 

Profiter une fois à l’intérieur

La dégustation se passe ici.

GFRXE1261 (Copier) (Copier)

 

 

 

Un commentaire sur “Bien préparer l’attente devant Sushi Dai à Tokyo

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s